TIZI OUZOU - Huit suicides en une semaine

PenduDepuis le 1er janvier 2010, il y a eu pas moins de quatre suicides enregistrés sur le seul territoire de la wilaya de Tizi Ouzou. Au total, huit personnes se sont donné la mort en moins d’une semaine dans la région.

Hier matin, aux environs de 6h30, une jeune fille âgée de 29 ans, K.H., a été découverte pendue dans la cage d’escalier de l’immeuble où elle habitait, dans le village Icharâiwen (commune de Makouda), à 18 kilomètres du chef-lieu de wilaya.

Par ailleurs, samedi 2 janvier, un jeune de 30 ans, a mis fin à ses jours dans la ville de Boghni. Il s’agit de A.H., commerçant de profession, dont le corps a été découvert dans le local commercial où il activait. Les éléments de la Protection civile ont acheminé le corps inerte vers la morgue de l’hôpital de Boghni. Le suicide s’est produit à 9h25 dans la matinée samedi dernier.

 Dans la commune d’Assi Youssef, un homme âgé de 61 ans, habitant le village de Aït Hedja s’est pendu au domicile familial.

 Le 1er janvier dernier le jeune A.Y., 27 ans, s’est suicidé dans le village de Boudafel, dans la commune d’Iferhounen. Il a été retrouvé pendu dans un gourbi, près de son domicile à 12h15.

Les autres suicides ont eu lieu durant les trois derniers jours de décembre 2009. Ils se sont produits à Tizi Ouzou, Béni Douala et Tizi Rached.

Aomar MOHELLEBI

http://www.lexpressiondz.com/article/7/2010-01-04/71532.html

Commentaires (3)

1. Momoh 04/01/2010

Je suis entiérement d'accord avec el oukht Fatiha et je pense que nos 1 500 000 martyrs doivent se retourner dans leurs tombes.
Voilà notre Algérie (libre et indépendante) où le suicide,la harga sont devenus les seules issues de secour des damnés de la terre!
Honte à ce gouvernement d'artifice!

2. Rabah 04/01/2010

Effectivement le phénomène du suicide est tout récent en Algérie tout comme celui des harraga .
Inutile de se poser des questions concernant ces deux drames sociaux et rien ne sert de jouer aux hypocrites.
Le suicide et la harga sans parler de la drogue,l'alcool,le vice et la prostitution concernent tous les algériens qui trouvent refuge dans ces fléaux.
Le peuple algérien étouffe,il en a marre de cette vie de misère et d'humiliations imposée par un régime sadique,manipulateur,tortionnaire et assassin.
Rabah

3. Fatiha 04/01/2010

Bonjour,

Je suis triste de constater à quel point notre peuple est désespéré.
J'ai 63 ans et jamais je n'ai entendu parlé de suicide en Algérie, même durant l'occupation française les algériens avaient le gout de vivre.
C'est une honte pour notre gouvernement et pour Bouteflika.
Fatiha d'Alger

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau